Bonne foi, es-tu là ?

“Nous ne pouvons souscrire à votre analyse de la situation. Toutes les données scientifiques sérieuses indiquent d’autres conclusions. S’il est vrai que climat, agriculture ou fructifications peuvent jouer un rôle, un rôle crucial est attendu de la régulation opérée par la chasse.Nous demandons que les règles sur le nourrissage soient revues pouraller vers son interdiction ou qu’il ne soit plus nécessaire au regard des moindres pressions… »

Telle était la réponse du parti ECOLO au point 2.5 du chapitre « Grand gibier » du questionnaire envoyé par le Royal Saint Hubert Club de Belgique (RSHCB), la principale fédération/lobby des chasseurs, aux différents partis politiques et qu’un vent favorable nous avait transmise.

Voici ce qu’est devenue la réponse amputée telle que retranscrite dans leur revue

« Chasse & Nature » N°4 d’avril 2019:

” Nous demandons que les règles sur le nourrissage soient revues pour aller vers son interdiction ou qu’il ne soit plus nécessaire au regard des moindres pressions… »

La question qui se pose est évidemment de savoir si cette « omission » d’une partie de la réponse est involontaire ou pas ?  Si en démocratie, la « présomption d’innocence » est bien évidemment de règle,  le doute est pourtant bien là.

Omission involontaire ? Amputation volontaire ?

A vous de juger, mais notre opinion, elle,  est déjà faite, car ce type de désinformation soupçonnée ou avérée venant de la principale fédération de chasseurs de Belgique, n’est hélas pas la première du genre. Est-il acceptable que des réponses à un questionnaire rendu public soient ainsi contrefaites ? Mauvaise foi, désinformation ? Cela laisse rêveur.

Le RSHCB ne se fait pas prier pour taxer les environnementalistes de désinformateurs et de lanceurs de fake-new’s, y compris dans la rubrique « Mot du Président » où ils en prennent si souvent pour leur grade quand ils dénoncent dans les médias les dérives et les déviances d’un « certain monde » de la chasse ! Traficoter des réponses est un fait grave.

Le parti ECOLO a évidemment raison d’affirmer que « toutes les données scientifiques sérieuses indiquent d’autres conclusions * » mais comme le RSHCB ne met jamais en avant que les affirmations scientifiques de ELO, organisation lobbyiste représentant le monde de la chasse au niveau Européen qui va à contre-sens d’une multitude d’autres études scientifiques aussi sérieuses que celles provenant du DEMNA, de l’AFSCA, de l’EFSA (European Food Safety Authority), du « Standing Group of Experts on African swine fever in Europe », de l’étude Luxembourgeoise demandée par leur Parlement en vue d’une réforme de la chasse …, les propos du parti ECOLO ne pouvaient que les indisposer car ils ne semblent pas aimer les vérités qui dérangent, d’où ce coup de ciseaux,  que nous espérons encore dans notre naïveté d’être intrinsèquement honnête « non intentionnel (?) »  !