Quand les chasseurs wallons se croient au-dessus du Covid-19

Ce dimanche soir 25 octobre 2020, nous apprenions que le Ministre de l’Agriculture et de la Chasse, Willy Borsus adressait à l’Union professionnelle du Saint-Hubert-Club de Belgique, Ligue de chasseurs, un ultimatum les enjoignant à respecter à la lettre le protocole d’accord signé le 23 octobre entre la fédération et lui-même. Il avait en effet constaté, suite à des témoignages, de nombreuses entorses aux règles établies dans le protocole par certaines sociétés de chasse.

Ce protocole souligne une nouvelle fois la puissance du lobby de la chasse, qui obtient des règles sanitaires beaucoup plus souples que les autres secteurs (sport, nature,…).
Tandis que ceux-ci se plient avec raison aux mesures sanitaires en annulant, par exemple, les compétitions amateurs (trails, joggings, marches, …) des plus de 18 ans, le monde de la chasse maintient, quant à lui, des battues à cors et à cris, des rassemblements à 50 personnes (en extérieur ou intérieur) avec possibilité de s’attabler à 10, et ne se remet nullement en question alors que la situation sanitaire actuelle est très préoccupante.
Ne serait-ce justement pas l’occasion d’interdire les battues à cors et à cris ? De privilégier pour une fois des chasses plus respectueuses du bien-être animal comme l’approche et l’affût, des chasses à mener individuellement, qui seraient en accord avec la crise que nous traversons actuellement ?

Le collectif Stop Dérives Chasse, regroupant près de 70 associations, s’insurge que ce protocole, déjà très laxiste au vu de l’évolution du Covid-19, n’est, de plus, pas respecté.
Nous avons nous-mêmes constaté que, lors de certaines battues organisées ce week-end, les règles sanitaires étaient trop peu suivies par nombre de participants : peu de masques chez les chasseurs, quasi aucun masque chez les traqueurs, co-voiturages sans mesures de distanciation, repas pris en commun sans que ne soient prises toutes les mesures sanitaires préconisées, présentation du tableau alors que c’est interdit… Comme il y va de la santé de tous, que les hôpitaux sont presque saturés, nous nous attendions à ce que le monde de la chasse se plie aux règles comme chacun d’entre-nous. C’est une question de solidarité.

En outre, c’est particulièrement en cette période que les belges sont en quête de nature. En fermant l’accès à de nombreux chemins, les chasseurs restreignent l’accès à la forêt en cette période de pré-confinement, moment auquel les citoyens et familles désirent se ressourcer (en bulle) dans la nature… sans danger ! Le monde de la chasse pense-t-il être plus fort que le Covid-19 ?

Il est bien dans le devoir du Ministre Borsus de mettre le holà à ces dysfonctionnements qui viennent s’ajouter une fois de plus aux déviances du monde de la chasse que nous dénonçons depuis longtemps. Mais, cet ultimatum était-il suffisant ?

Le Collectif Stop Dérives Chasse

Référence :
https://www.chasse.be/files/files/2020-protocole-signe-23oct20-2-.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *