1

Le … soutiendra-t-il une réduction des densités de cervidés pour restaurer la biodiversité et l’équilibre forêt – faune sauvage (avec pour objectif la régénération naturelle des essences les plus appétées par le gibier) ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI OUI Oui. Pour le MR, la chasse doit jouer son rôle de régulateur de l’équilibre forêt-gibier de sorte que les essences forestières puissent se régénérer naturellement et croître. OUI, dans les zones où cela se justifie OUI

Sur base de quels paramètres et par quelles modalités proposerez-vous de rétablir l’équilibre forêt – faune sauvage?


2

Dans le contexte de la Peste porcine africaine, le … défendra-t-il un plan régional de réduction drastique des densités de sangliers pour la prochaine législature, avec un objectif de réduction de 80% du cheptel sur pied évalué sur base des prélèvements de la saison 2018/2019, et, ce, avec un monitoring transparent ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI dans un délai réaliste de deux ans en ciblant prioritairement les zone en surdensité. OUI Oui, le MR demande, depuis de nombreuses années, un recensement du nombre de sanglier en Wallonie. Le MR a défendu et obtenu la réducton de 50% de la population de sangliers pour les années cynégétiques 2019 et 2020. La dépopulation totale au nord du sillon Sambre-et-Meuse a aussi été actée par le gouvernement de Willy Borsus dans le cadre de son plan de réduction des populations de sangliers. Oui, sans pouvoir se prononcer sur un objectif chiffré, sans une concertation préalable des acteurs concernés. Oui OUI

Par quelles modalités, le … veillera-t-il à la réalisation des objectifs de réduction, en cas de non atteinte des objectifs par les conseils cynégétiques et territoires de chasse concernés?


3

Le … sera-t-il favorable à un monitoring obligatoire et fiable des tirs de prélèvement quantitatif et qualitatif de toutes les espèces de gibiers, par territoire de chasse, sous le contrôle du DNF et faisant l’objet d’une publication annuelle un mois après la saison de chasse?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI. Cela nécessite de renforcer les moyens dévolus à l’accompagnement et l’encadrement des conseils cynégétiques. OUI OUI, nous soutenons la mise en place d’un monitoring permanent des tableaux de chasse. OUI OUI

4

Aujourd’hui, le statut de l’animal d’élevage lui offre une protection en termes de bien-être animal, le … sera- t-il prêt à accorder ce même statut à la faune sauvage?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI. Le CDH est hostile à tout acte de cruauté non nécessaire à l’encontre des animaux ce qui inclus la faune sauvage qui est déjà protégée par des lois et règlements spécifiques. OUI OUI, le bien-être animal doit faire partie intégrante de l’activité cynégétique. Tous les chasseurs doivent être davantage sensibilisés et informés quant aux bonnes pratiques de chasse afin d’éviter toute souffrance animale. Non, pour éviter une “domestication” de la faune sauvage mais le PS soutient le renforcement des mesures de restauration de la nature et de la biodiversité (lieux d’ahabitat, d’alimentation, etc. de la faune sauvage). OUI

5

Le … privilégiera-t-il les modes de chasse respectant le bien-être animal comme la poussée silencieuse et limitant, dès lors, la souffrance animale ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI, en renforçant la formation et sensibilisation des (futurs) chasseurs. Pour le CDH, la chasse est l’un des outils de régulation des populations de gibier et participe comme telle à la gestion des espaces naturels et à la préservation de la biodiversité. Lorsque les conditions du territoire de chasse s’y prêtent, certaines technique de chasse, comme la poussée silencieuse, offrent des avantages , comme la coexistence de plusieurs activités. Ces pratiques méritent d’être davantage diffusées auprès des acteurs de la chasse par l’organisation de formations spécifiques à destination des (futurs) chasseurs. OUI La poussée silencieuse est une technique de chasse comme une autre. Nous ne désirons pas opposer des modes de chasse entre eux. Dans chaque situation, chaque territoire donné. Il y a des paramètre propres qui appellent à utiliser tel ou tel mode de chasse . Peu importe le mode utilisé, au MR, nous souhaitons qu’il soit exercé en respectant le bien-être animal. OUI OUI

6

Le … clarifiera-t-il la loi sur la chasse pour interdire explicitement le tir à l’arc du « Grand gibier”?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI. Le CDH est favorable à donner un cadre légal à la chasse à l’arc pour le petit gibier, lequel devra inclure un volet formation ad hoc. OUI Comme indiqué ci-après (9), le MR préconise une réflexion sur une refonte de la Loi sur la chasse pour mieux y intégrer les attentes sociétales qui portent notamment sur le bien-être animal. Les modes de mise à mort des animaux doivent respecter ces principes de bien-être. Concernant la chasse à l’arc, nous estimons que cette pratique doit être réglementée afin de réellement garantir, comme pour es autres mode de chasse, le respect de critères éthiques. NON, cette forme de chasse peut être évaluée sous forme de projet pilote pour lutter contre les sangliers en zone péri- urbaine. OUI

7

Le … soutiendra-t-il la mise en place de structures d’avis réellement multi- acteurs (propriétaires publics et privés, agriculteurs, naturalistes, chasseurs, fonction socio-récréative / tourisme) à une échelle pertinente, les directions du DNF, pour définir en commun et faire valider par l’autorité administrative la gestion voulue collectivement de la faune sauvage ouverte à la chasse ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI, à condition de ne pas alourdir les procédures. Le CDH propose que ce rôle d’avis multi-acteurs soit développé au départ au Pôle Ruralité du CESW OUI Les structures d’avis multi-acteurs (pôles) existent déjà au sein du Conseil Economique, Social et Environnemental de Wallonie. Ces structures sont saisies des projets en matière de chasse et de forêt, pour permettre une meilleure information de l’autorité au travers de ces avis facultatifs. Le MR soutien l’idée de la mise en place de structure participatives réunissant toutes les parties intéressées par la gestion des forêts et qui aborderaient les enjeux locaux et feraient ainsi part de suggestion à l’autorité régionale. OUI OUI

8

Le … sera-t-il disposé à soutenir légalement les propositions suivantes

A. L’interdiction du nourrissage artificiel du grand gibier ?

CDH ECOLO MR PS PTB
NON, cette proposition est sans nuance. Diverses mesures ont été prises pour limiter les techniques de nourrissage au cours de ces dernières années. Le CDH est favorable à revoir la législation sur le nourrissage pour l’encadrer davantage. Nous plaidons pour la mise en place, au départ du Pôle Ruralité, d’une table ronde avec les acteurs de la forêt afin de définir plus précisément les motivations et conditons auxquelles le nourrissage pourrait être autorisé. OUI OUI, excepté le nourrissage supplétif et dissuasif au sud du sillon Sambre et Meuse. NON, mais cette pratique doit être évaluée régulièrement pour garantir sa pertinence et être strictement encadrée pour empêcher les dérives. OUI

B. L’interdiction de la chasse les dimanches et jours fériés ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI à une limitation. Non à une interdiction généralisée. La chasse est une activité parmi d’autres pratiquées en forêt. Dans la mesure où, pour des raisons de sécurité, elle est exclusive de tout autre activité, il convient de s’assurer qu’une part majoritaire des forêts reste accessible, le dimanche, au promeneurs, randonneurs, groupes de jeunes et touristes. Plutôt qu’une interdiction généralisée, le CDH plaide donc pour une gestion concertée afin de garantir que, sur le territoire de chaque commune, une majorité de la forêt reste accessible. OUI NON NON OUI

C. L’intégration des espèces “gibier” rares ou en voie de raréfaction dans la Loi sur la conservation de la nature?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI OUI Oui, avec une définition stricte, au préalable, des termes “rare” et “en voies de raréfication”. OUI OUI

D. L’interdiction du lâcher de gibier d’élevage ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI pour les catégories “grand” et “autre gibier” : cette interdiction est d’application depuis le décret sur la chasse de 1994 qui a profondément modifié et modernisé la loi du 28 février 1882 sur la chasse. Les lâchers de petit gibier doivent être mieux encadrés par la loi pour éviter les dérives et abus. Le repeuplement doit être possible pour autant qu’il respecte des règle d’éthique et de préservation de la faune préexistante. OUI NON OUI OUI

E. L’interdiction de piéger, capturer ou tuer les prédateurs naturels à des fins cynégétiques?

CDH ECOLO MR PS PTB
NON. La liste des prédateurs pouvant être capturés ou tués doit être régulièrement réévaluée en tenant compte des objectifs de protection de la biodiversité. OUI NON NON OUI

F. Le transfert du renard et de tous les mustélidés dans la loi sur la conservation de la nature ?

CDH ECOLO MR PS PTB
NON. Le renard est une espèce en expansion, son état de conservation est excellent. Il y a lieu de le maintenir dans la loi sur la chasse afin de pouvoir réguler sans contraintes injustifiées. Pour les autres mustélidés (belette, martre, …), leur régualation n’est pas nécessaire; la chasse à ces animauxd n’est donc pas possible. Le CDH souaite maintenir cette situation. OUI NON NON OUI

G. L’interdiction de l’usage de plomb dans les cartouches pour armes de chasse à canons lisses sur l’ensemble du territoire ?

CDH ECOLO MR PS PTB
NON pour l’instant. A l’initiative du CDH, et dès 2005, afin de rencontrer aux mieux les accords internationaux en matière de chasse, accords qui prohibent l’utilisation de la grenaille de plomb pour la chasse dans les zones humides, l’utilisation de la grenaille de plomb a été interdite en Wallonie dans et à moins de 50 mètres des marais, lacs, étangs, réservoirs, fleuves, rivières et canaux. Pour les autres milieux, le plomb continue à être autorisé parce qu’ils se déforment au moment de l’impact avec l’animal et augmentent donc la probabilité de tuer l’animal. En prenant d’autres métaux, la probabilité diminue et donc on risque plus de blesser et d’infliger des souffrances plutôt que de tuer… Le CDH est ouvert au débat sur le sujet s’il existe d’autres alternatives meilleures notamment sur le plan du bien- être animal. OUI OUI mais les alternatives doivent être crédibles et avalisées par les associations de chasse. Les billes en acier pourraient être une bonne alternative, mais certains chasseurs se plaignent d’une densité trop faible et d’une perte de gibier réelle due à un éclat de projectiles trop important sir les alternatives peuvent être crédibles, il est sûr que la disparition de projectiles en plomb seraient une bonne nouvelle. OUI OUI

9

La base de la loi sur la chasse, plusieurs fois modifiée, remonte à 1882 et n’intègre ni les questions éthiques, ni la perte de biodiversité, ni les attentes sociétales du XXI° siècle. Le … s’engage-t-il à refondre complètement cette loi pour l’adapter aux attentes de la société actuelle ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI. La loi sur la chasse date de 1882 mais a été profondément modifiée en 1994 et intégré de nouvelles préoccupations sociétales. Le CDH est favorable à ouvrir un débat large afin de redéfinir ou de préciser les objectifs de la chasse et le rôle et les fonctions des uns et des autres. OUI OUI. La Loi sur la Chasse de 1882 a fait l’objet de multiples modifications (27) depuis son adoption, pour y intégrer les attentes sociétales, via notamment la consultation du Pôle Ruralité sur les projets réglementaires pris en exécution de cette Loi. Elle n’est donc pas obsolète, mais elle est certainement déstructurée. Le MR soutiendra donc un processus législatif tenant compte de toutes les parties prenantes et qui repartiraient d’une feuille blanche pour mieux refléter les attentes actuelles en matière de bien-être animal et de respect de la biodiversité. OUI OUI

10

En complément aux mesures proposées ci-avant, le … soutiendra-t- il l‘exemplarité de la gestion des forêts publiques, eu égard aux préoccupations liées à la perte de biodiversité induite par la chasse, les questions éthiques qu’elle soulève et que symbolique, des espaces forestiers par le monde cynégétique ?

CDH ECOLO MR PS PTB
OUI OUI En forêt domaniale, la Région wallonne, en tant que propriétaire, se doit déjà d’intégrer, au travers des plans d’aménagements forestier qui fondent la base de la gestion multifonctionnelle des forêts, à la fois les attentes économiques, environnementales et sociétales. La certification PEFC impose déjà une exemplarité au niveau de l’intégration des problèmes de biodiversité ou de circulation en forêt. Pour les forêts publiques gérées par la DNF, cette démarche est également systématiquement proposée aux propriétaires (communes, CPAS, Fabrique d’Eglise) qui ont le choix de les adopter. OUI OUI

A cet effet, quelles mesures seront défendues par le … :

Cliquez ici pour télécharger le questionnaire